Les Franciscains Séculiers

Quand François d’Assise a inauguré une nouvelle manière de vivre, donnant naissance à l’Ordre des « frères mineurs », de nombreux laïcs, mariés ou non, attirés par cette vie fraternelle et évangélique ont souhaité suivre le Christ d’une manière analogue ; François leur a proposé une forme de vie adaptée à leur situation et c’est ainsi qu’est né le Tiers Ordre franciscain, actuellement dénommé Ordre Franciscain Séculier (O.F.S.).

Les membres de l’O.F.S. appartiennent à de petits groupes appelés « fraternités locales » et fédérés en divers échelons, régional, national et international.

Le « Projet de Vie » des membres de l’O.F.S., approuvé par Paul VI en 1978, les invite à :
  • Louer Dieu, s’émerveiller, contempler et respecter la Création, voir en tout être, en toute chose une créature de Dieu ;
  • Être « pauvres en esprit », en considérant que tous les biens leur sont confiés par Dieu, qu’ils en sont les intendants plutôt que les propriétaires et qu’ils doivent les mettre au service de Dieu et de leurs frères, avec joie et humilité, que ce soient la vie, les biens matériels, les talents divers ;
  • Être témoins joyeux de Jésus-Christ et apporter au monde un message d’Amour, d’Espérance, de Paix, de Justice, avec une attention plus particulière aux personnes les plus démunies, les plus fragiles, en étant, individuellement ou en fraternité, artisans de paix et de dialogue, de solidarité et de justice sociale. Être membre d’une fraternité, c’est :
  • « Passer de l’Evangile à la vie et de la vie à l’Evangile »
  • Se retrouver tous les mois en petit groupe, pour un temps de prière, un partage (ou relecture) de vie, un approfondissement de la Parole de Dieu et de la spiritualité franciscaine, en étant accompagné par un religieux, une religieuse ou un laïc spécialement formé ;
  • Contribuer à faire de la fraternité un lieu d’épanouissement et de liberté, où chacun(e) est pleinement reconnu(e) ;
  • Participer tout au long de l’année à des rassemblements fraternels, temps de formation, retraites, moments festifs, pèlerinages, marches, camps de jeunes, vacances en commun…
Dans le diocèse de Marseille, nous sommes actuellement plus d’une trentaine de membres. répartis en trois fraternités locales :
– La fraternité Frère Rufin-Saint Louis d’Anjou
– La fraternité Saint Antoine de Padoue
– La fraternité Bernard de Quintavalle